Centre scolaire
Une école qui, en plus d’offrir un environnement sonore de qualité pour ses espaces extérieurs, résout d’emblée ces nuisances pour les constructions à venir. Le projet « à vingt mille lieues» propose de résoudre la problématique des nuisances sonores générées par l’autoroute pour l’ensemble des constructions à venir sur le site par l’implantation de la première étape, c’est-à-dire par la forme urbaine de la nouvelle école de Granges-Paccot. Différentes mesures sont prises pour offrir un environnement de qualité aux usagers de l’école : - Le bâtiment est un grand mur anti-bruit qui protège le préau et le reste du site encore disponible. Une construction haute et massive le long des voies de circulations permet de renvoyer, absorber et limiter l’intensité sonore présente. - les espaces sont orientés selon leur sensibilité au bruit : les espaces de distribution sont placés vers l’autoroute, se proposant comme un tampon supplémentaire au bruit pour les classes tournées vers la cour, au calme. Constructivement, l’école s’adosse au mur mais possède une structure indépendante afin d’amenuiser la transmission de vibrations. Les fenêtres sont doublées et s’ouvrent diagonalement, protégées par les lames de béton. Les arêtes de ces murs sont biaises, augmentant le recouvrement vers le haut pour les fenêtres qui sont moins protégées du bruit par le talus de l’autoroute. - un grand porte-à-faux permet non seulement d’offrir un préau couvert à l’école mais augmente encore la distance du point de diffraction du bruit sur la cour. L’implantation première est don une grande barre parallèle à l’autoroute. La topographie permet de placer les parties sportive et extrascolaire dans un socle, créant une grande horizontale pour le préau.
2014 | FR